Les Mondiaux de hand, un territoire européen

Depuis 1938, date du premier Mondial organisé en Allemagne, l’Europe est habituée à truster les récompenses en laissant des miettes aux autres continents.

©DR
©DR

Une domination sans partage

En 77 ans, jamais le titre suprême n’a échappé à une nation du Vieux Continent. Au tableau des médailles, c’est la France qui fait la course en tête avec 5 victoires devant la Suède et la Roumanie (4), la Russie et l’Allemagne (3) puis l’Espagne (2). La Croatie, la République Tchèque et la Serbie (1) ferment la marche.
Une statistique encore plus saisissante : encore aucun pays non européen n’avait réussi à se hisser sur le podium de la compétition avant l’édition 2015. Jusque-là, l’Egypte (en 2001) puis la Tunisie à domicile (2005) avaient chacune échoué à la 4e place.

L’exploit historique du Qatar

Il y a deux ans, on a assisté à un changement d’ère. Le Qatar, hôte du tournoi, a bouleversé la géopolitique du handball en se qualifiant pour la finale où ses joueurs ont résisté face à la France avant de s’incliner (22-25). Malgré des progrès exceptionnels, leur présence à ce niveau et la portée de leur exploit a pourtant divisé les observateurs. Sur les seize joueurs de l’équipe, seulement cinq sont qataris, les autres ont été naturalisés. Le petit Etat du Golfe a bâti son groupe à coups de millions en profitant notamment des largesses des règlements de la Fédération internationale qui autorise les transferts de joueurs d’une sélection à une autre.

La poussée des pays du Golfe

24 équipes participeront à ces 25es championnats du monde en France, courant janvier, dont 10 non européennes. Parmi elles, on retrouve le Brésil, l’Argentine, le Chili, l’Angola, l’Egypte, la Tunisie, le Japon ainsi que trois pays du Moyen-Orient. Avec le Qatar, finaliste malheureux de l’édition 2015, l’Arabie Saoudite et le Bahreïn symbolisent la montée en puissance des pays du Golfe. Ces équipes se structurent et deviennent de plus en plus compétitives au niveau international comme le prouve la récente place de finaliste du Bahreïn au championnat d’Asie.
Cette année encore, le Qatar, qui possède avec Rafael Capote un des meilleurs joueurs du monde, représentera un rival sérieux pour les favoris européens que sont le Danemark, la France, l’Allemagne et la Croatie.

APEI-Actualités. Renaud Moncla

 

Crédit Logo Mondial 2017 : ©DR